5 jours ne sont que chiffres pour Didi Stone. Car, en si peu de temps, la nou­velle Ambas­sadrice de l’U­NICEF en RDC prend déjà à bras-le-corps sa nou­velle respon­s­abil­ité et démon­tre com­bi­en sa nou­velle cause tour­mente ses entrailles. Pour rap­pel, c’est depuis le mar­di 8 mars 2022 que cette man­nequin mon­di­ale assume ces nou­velles fonc­tions. Juste après l’an­nonce offi­cielle par cet organ­isme des Nations Unies, Didi Stone déclara ce qui suit : « En tant que fille du Con­go, je ne peux rester insen­si­ble face aux mariages des enfants. Une injus­tice qui entraîne de graves con­séquences sur la vie d’une fille, sur sa com­mu­nauté et son pays tout entier. Je m’engage aux côtés de l’UNICEF à faire en sorte qu’aucune fille ne soit mar­iée avant l’âge de 18 ans ».

Et c’est bien ce qui se remar­que, seule­ment 2 jours après sa désig­na­tion. Tenez ! En date du jeu­di 10 mars 2022, Didi Stone a par­ticipé à la pro­jec­tion du film de Vail­lante, une mini-série réal­isée par l’U­NICEF sur le mariage des enfants dans les zones de l’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Dedans, des sta­tis­tiques ont révélées qu’en moyenne une femme sur trois a été mar­ié avant l’âge de 18 ans, ce qui la prive de nom­breuses opportunités.

Au terme de cette pro­jec­tion, un pan­el s’est tenu auquel Didi Stone a rap­pelé le rôle que cha­cun a à jouer dans la lutte con­tre ce phénomène déplorable.

Sur ses réseaux soci­aux, la nou­velle Ambas­sadrice de l’U­NICEF en RDC a insisté que l’é­d­u­ca­tion des filles est aus­si cru­ciale pour retarder et prévenir con­tre le mariage des enfants.

Avant de chuter en invi­tant tout le monde à l’ac­tion dans ce com­bat pour garan­tir l’avenir radieux des jeunes filles congolaises.

John Ngoyi

DEO

No Comments Yet

Comments are closed