Depuis la nuit de temps le foot­ball féminin souf­fre d’un manque prise en charge adéquat et de l’ab­sence bonne organ­i­sa­tion en république démoc­ra­tique du Con­go. Et ce, mal­gré les fonds alloués par la FIFA pour la pro­mo­tion du foot­ball féminin.

En effet, les dirigeants à la tête de la Fédéra­tion Con­go­laise de Foot­ball Asso­ci­a­tion ne s’intéressent qu’aux hommes en rai­son des prof­its et des mon­tants exor­bi­tants que débourse le gouvernement.

Le manque d’accompagnement sérieux, réguli­er et spon­sorisé de la part de notre fédéra­tion nationale, la mise en disponi­bil­ité des moyens aux clubs féminins et aux sélec­tions nationales féminines sont par­mi les maux qui dérangent cette branche.

De ce fait, pour arrêter cette injus­tice vis-à-vis au foot­ball féminin, plusieurs experts pensent que les autorités doivent s’im­pli­quer en met­tant tout le monde au même pied d’é­gal­ité, c’est-à-dire même mobil­i­sa­tion, même salaire, même con­di­tion d’héberge­ment et d’en­traine­ment. Il fau­dra aus­si penser à la créa­tion des équipes féminines au sein des grands clubs de la RDC afin de pré­par­er la prochaine généra­tion des joueuses .

DEO

No Comments Yet

Comments are closed