Le maquillage : une facon de se révéler et d’avoir confiance en soi 

Go Ladies Mag­a­zine : Racon­te nous ton his­toire ? Qui est Rais­sa Wongudi ?

Rais­sa Wongu­di : Je m’appelle Rais­sa Wongu­di. J’ai gran­di à Kin­shasa, la cap­i­tale de la République Démoc­ra­tique du Con­go. Après avoir obtenu mon diplôme d’études sec­ondaires dans la cap­i­tale, j’ai eu la chance de voy­ager et d’étudier à Paris. Après avoir ter­miné avec suc­cès mon dou­ble Mas­ter en mar­ket­ing et développe­ment com­mer­cial, j’ai pris la déci­sion de retourn­er dans mon pays et de com­mencer le voy­age en tant que femme indépen­dante et entre­pre­neure au lieu de rejoin­dre une entre­prise. J’ai donc créé Ebony Pearls Beau­ty, une mar­que de maquil­lage qui met en évi­dence et rehausse la beauté naturelle de chaque femme, aus­si dif­férente qu’elles soient l’une de l’autre.

 GLM : Qu’est ce qui t’a poussé à créer Ebony Pearls Beau­ty ?

RW : C’était de répon­dre à un besoin. Celui de la majorité des femmes actuelle­ment à savoir, trou­ver des pro­duits de beauté, du maquil­lage de bonne qual­ité adap­tés à elles (leur car­na­tion) et à des prix abordables.

GLM : Est-ce que dans ton enfance tu étais le genre de fille qui aimait maquiller les autres ?

RW : Non pas du tout. Bien au con­traire mais c’est parce que j’avais pas con­fi­ance en moi, je me dis­ais dans ma tête que le maquil­lage c’était pour les autres. J’étais un vrai garçon man­qué bien loin de celle que je suis main­tenant, le maquil­lage m’a per­mis d’avoir con­fi­ance en moi. Chaque femme est libre. Et nous sommes toutes dif­férentes ! Nous devri­ons faire ce que nous avons envie de faire.

GLM : Est-ce que tu as reçu le sou­tien de tous tes proches lorsque tu as commencé ?

RW : Oui mes par­ents, spé­ciale­ment de ma mère. J’ai la grâce d’avoir der­rière moi un véri­ta­ble sys­tème de sou­tien de la part de ma famille et de mes amis. La déci­sion de devenir entre­pre­neur a été prin­ci­pale­ment motivée par l’esprit d’entreprise que je nour­ris en gran­dis­sant aux côtés de mes par­ents qui m’ont enseigné les rudi­ments de l’entrepreneuriat en m’impliquant dans de nom­breuses activ­ités dans mon école, ma com­mu­nauté ou mon église.

GLM : Les femmes ont du mal à avoir con­fi­ance en elles. Es-tu du même avis ?

RW : Oui je suis de cet avis parce que mal­heureuse­ment nous vivons dans une société où la femme a du mal à avoir con­fi­ance en elle et en ses capac­ités. Nous sommes toutes passées par là et je crois que c’est un tra­vail qui se fait tous les jours. Une femme doit pren­dre con­science de sa valeur . C’est vrai que nous sommes prédis­posées d’une cer­taine manière par les stan­dards imposés par notre société. Il faut donc pren­dre con­science et se dire : je peux le faire, j’ai de la valeur.  Je m’accepte comme je suis.

“Pour moi la beauté c’est l’intérieur. Le maquil­lage ne rehausse que ce qui est externe. La beauté vient de l’intérieur”.

la véri­ta­ble beauté selon Raissa

GLM : Quels sont les trois mots qui te définis­sent le mieux ?

RW : Dis­crète, Ambitieuse, Travailleuse

GLM : Quels sont les choses à faire avant de se lancer dans l’entreprenariat ?

RW : L’étude du marché est pri­mor­diale avant de se lancer.

“Ne pas aban­don­ner Avant la réus­site il y a eu des échecs mais lorsqu’on tombe il faut tou­jours se relever.”

Rais­sa Wongudi

Suiez l’émis­sion Ladies Talk en cli­quant sur ce lienhttps://www.youtube.com/watch?v=KCBDCYpE8uA
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.