Cana­di­enne d’origine con­go­laise, Vic­to­ria est auteure du livre REVOLTEE sor­ti depuis 2019, une auto­bi­ogra­phie dans lequel l’auteure relate sa révolte face à une his­toire amoureuse toxique…Servante de DIEU et amoureuse Jésus, vic­to­ria se décrit comme étant une femme qui marche vers la grandeur et qui a encore du chemin à faire.

GLM : Par­lez-nous de vous ?

 Vic­to­ria MOUSANGA : J’aime me décrire comme étant une boîte à sur­prise, j’ai hor­reur de la monot­o­nie et l’ordinaire. J’aime me redé­cou­vrir à chaque étape de ma vie. Quoique sou­vent très entourée, je passe plus de temps dans mon cœur et mes pensées, … 

Mais pour faire sim­ple, je suis une pas­sion­née de la rela­tion d’aide, d’où ma for­ma­tion en tra­vail sociale, l’écriture a une grande place dans ma vie et j’ai un grand intérêt pour l’entrepreneuriat (je me forme pour ça, pour l’instant beau­coup plus der­rière mon écran d’ordinateur) .

La pre­mière place dans ma vie sera tou­jours pour mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et c’est avec Lui que je tends vers la per­fec­tion et la grandeur. J’ai du chemin à faire (je crois d’ailleurs que c’est la meilleure phrase pour me décrire. Je suis Vic­to­ria Mousen­ga, je suis une jeune femme Cana­di­enne, d’origine Con­go­laise (RDC) qui marche vers la per­fec­tion et la grandeur, qui a du chemin à faire.

GLM : En 2019, vous avez sor­ti le livre REVOLTEE ? Pourquoi REVOLTEE ?

V.M : Effec­tive­ment, RÉVOLTÉE a fait de moi une auteure pour la toute pre­mière fois en 2019. 

C’est quelques temps après ma dernière décep­tion amoureuse qu’un sen­ti­ment de révolte est né dans mon cœur, une bonne mat­inée du mois de novem­bre 2019, je venais de me réveiller de ce cauchemar con­tin­uel dans lequel je vivais, c’était une sorte de prison à plusieurs cel­lules, exem­ple : la peur d’être seule, la peur de ne pas être accep­té par les autres, les fauss­es croy­ances et con­cep­tions sur les rela­tions amoureuses, la dépres­sion, la dépen­dance affec­tive etc. Ce matin-là, j’avais com­pris que j’é­tais enfin libérée et le fardeau d’emmener plusieurs vers la lib­erté est né en moi. Ce qui explique le titre RÉVOLTÉE : NOUVEAU DÉPART POUR LE COEUR. 

La pre­mière place dans ma vie sera tou­jours pour mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et c’est avec Lui que je tends vers la per­fec­tion et la grandeur. 

Vic­to­ria M.

GLM : A quel moment avez-vous décidé de finale­ment écrire ce livre ?

V.M : Le même jour ou quelques jours plus tard si je ne m’abuse, après l’avoir reçu comme mis­sion, je me suis mis au travail !

GLM : Que diriez-vous aux jeunes femmes qui entre­ti­en­nent des rela­tions avec des hommes qui ne leur respectent ?

V.M :  Je dirais à ces femmes qu’elles sont belles, extra­or­di­naires et qu’elles méri­tent de con­naître l’Amour Véri­ta­ble, le respect, mais avant que cela vienne d’un homme… Qu’elles puis­sent le vivre d’abord elle-même. C’est-à-dire, que cette jeune femme qui n’a pas suff­isam­ment cru en elle au point où elle s’en­gage dans une rela­tion déval­orisante, puisse pre­mière­ment se décou­vrir, s’aimer et se respecter. C’est alors qu’elle ne pour­ra tolér­er moins venant d’une autre personne.

Ce qui est impor­tant dans l’épreuve, c’est de com­pren­dre la rai­son pour laque­lle tu vis cela, pou­voir en tir­er des véri­ta­bles leçons qui pour­ront inspirées et for­ti­fi­er les autres. 

Vic­to­ria M.

GLM : 5.  Quelques clés pour recon­naître la bonne personne ?

V.M : Dif­fi­cile pour moi de vous fournir une liste des ”clés”, par con­tre, je nous pro­pose ceci : 

- Se con­naître : voici quelques répons­es aux­quelles il est impor­tant de savoir répon­dre : Qui suis-je ? Pourquoi suis-je sur terre ? Quelles sont mes forces et faib­less­es ? Qu’est-ce qui me pas­sionne ? Ou est-ce que je me perçois d’i­ci 5/10 ans ? 

-  Se servir des répons­es aux ques­tions assez exis­ten­tielles précé­dentes lorsqu’on pense s’engager. 

- Être sois même, trans­par­ente et naturelle… ne pas se faire pass­er pour une autre. 

- Être à l’aise/épanouie dans son céli­bat! Eh oui, si tu cherch­es par tous les moyens de sor­tir de ton céli­bat tu ris­queras de finir dans les bras de ”la mau­vaise per­son­ne” par précipitation. 

Je crois qu’il est impor­tant d’avoir une bonne rela­tion avec soi avant de chercher avant tout. Ça ne sert à rien, selon moi, de courir à la ren­con­tre d’un homme si tu ne te con­nais pas toi même, si tu n’es pas en bon terme avec ta personne. 

Si tu cherch­es par tous les moyens de sor­tir de ton céli­bat tu ris­queras de finir dans les bras de la mau­vaise per­son­ne par précipitation. 

Vic­to­ria M.

GLM : Quels sont vos défis au quotidien ?

V.M : Mes trois prin­ci­paux défis quo­ti­di­ens sont: la ges­tion du temps, de mes émo­tions et l’argent.

Ce sont des com­muns pour la plu­part aujour­d’hui, l’erreur serait de ne pas en par­ler, il y aura tou­jours autour de toi des per­son­nes qui sont comme des garde-fous et qui peu­vent large­ment te venir en aide lorsque tu seras ten­té de faire une folie.

Et ça, j’en par­le même dans mon livre.

GLM : Com­ment faire de ses épreuves une force ?

V.M : Selon moi, ce qui est impor­tant dans l’épreuve, c’est de com­pren­dre la rai­son pour laque­lle tu vis cela, pou­voir en tir­er des véri­ta­bles leçons qui pour­ront inspirés et for­ti­fiés les autres. C’est ain­si que tes épreuves, tes faib­less­es, tes peines seront pour toi une force et un grand témoignage ou ‘’suc­cess story’’. 

GLM : A quand le prochain livre ?

V.M : Je n’ai aucune idée, sincère­ment, je dirais d’ici 10 ans mais, la vie nous réserve telle­ment de sur­prise. Je remets le tout entre les mains du Seigneur. 

GLM : Hormis l’écriture, avez-vous une autre passion ?

V.M : Hormis l’écriture, j’ai comme pas­sion la rela­tion d’aide et les réseaux soci­aux (management/community man­age­ment and con­tent creation). 

DEO

No Comments Yet

Comments are closed