En Afrique,l’agro-alimentaire est un domaine qui se développe de plus en plus. En République Démocratique du Congo,ce dernier est en pleine expansion,on compte un nombre croissant des PME œuvrant dans ce secteur. Parmi tant d’autres, l’on cite MANITECH,dirigée par Sivi MALUKISA NANJI. Cette entreprise est spécialisée dans la fabrication de confitures,pâtes d’arachides…MANITECH  représentera également la RDC , au Tony Elumelu Entrepreneurship qui se tiendra à  Lagos en octobre 2018.

 
 
 
 
GLM : Qui est Sivi Maluk­isa Nanji ?
Sivi MALUKISA N. : CEO et fon­da­trice de MANITECH sar, une entre­prise Agro – alimentaire. 
Spé­cial­iste des ressources Humaines en plus d’être diplômée en Sci­ence, option Biotechnologie.
Elle est égale­ment vice-prési­dente et Co-Fon­da­trice de l’ACPRH, asso­ci­a­tion Con­go­laise des Pro­fes­sion­nelles des Ressources Humaines.
Elle est speak­er et con­féren­cière avec à son act­if une bonne dizaine de con­férences et séminaires. 
Mme Sivi se veut actrice active de la pro­mo­tion des indus­tries con­go­lais­es, elle se bat pour la vul­gar­i­sa­tion du “con­som­mons con­go­lais” avec comme moyen, la créa­tion d’un col­lec­tif d’entrepreneurs indus­triels, un blog et une page Face­book, tous  dénom­més  « MADE IN 243 ». 
Elle est mar­iée, mère de deux mag­nifiques petites filles. 
 
 
GLM : Par­lez-nous de MANITECH ? Depuis com­bi­en de temps existe-t-elle ?
Sivi MALUKISA N.  : MANITECH est une entre­prise jeune et vieille à la fois. Jeune car elle à moins de 4 ans d’existence, vieille car elle trou­ve ses racines dans les lab­o­ra­toires de recherchs en Biotech­nolo­gie ali­men­taire tenu par ma mère. 
Notre spé­cial­ité c’est la trans­for­ma­tion ali­men­taire. Nous pro­duisons des pâtes d’arachides, des con­fi­tures et des sauces piments en se référant aux principes sci­en­tifiques de trans­for­ma­tion et de con­ser­va­tion des aliments. 
 
 

 La passion, le sentiment de poursuivre un but qui me dépasse, la responsabilité sont les pierres sur lesquelles je m’appuis pour ne pas abandonner. Rajouter à cela une bonne dose de ténacité, de résilience et de créativité.  Sivi MALUKISA N.

 
GLM : Vous avez été sélec­tion­née  pour par­ticiper  au TEF 2018.Pensez-vous avoir atteint vos objec­tifs avec MANITECH ?
Sivi MALUKISA N. : La sélec­tion pour le TEF 2018 est certes un très grand hon­neur et un accom­plisse­ment en lui seul, surtout si on sait que seule­ment  1000 entre­pre­neurs sont sélec­tion­nés sur 151.000 appli­ca­tions. Mais loin de m’éblouir, je suis con­sciente que le chemin vers les objec­tifs de MANITECH est encore long. Nous allons vivre cette oppor­tu­nité d’apprendre et en tir­er le meilleur pour le développe­ment de la société.
 
GLM : Com­ment était vos pre­miers pas dans l’entrepreneuriat. Com­ment avez-vous sur­mon­té les difficultés ?
Sivi MALUKISA N. : (Rire) mes pre­miers pas étaient extrême­ment dif­fi­ciles. A la base je suis une bonne sci­en­tifique, je ne savais rien du tout sur com­ment faire du busi­ness. J’ai dû appren­dre. Entre­pren­dre dans l’objectif de créer une entre­prise est com­plète­ment dif­fèrent de faire du com­merce. Les élé­ments de stratégie et de ges­tion sont un peu plus poin­tus. Mais bon, avec beau­coup de ténac­ité et de patience, on fini par arriv­er à quelque chose. 
En fait, entre­pren­dre a été un voy­age à la ren­con­tre de moi-même. Un mer­veilleux voy­age qui m’a per­mis de touch­er mes faib­less­es par mes échecs, a décou­vrir ce que je ne pen­sais pas pos­si­ble comme être une bonne maman et être une épouse aimante, être un boss dure et humain, j’ai appris que je pou­vais être extrême­ment créa­tive et très impor­tant, j’ai appris l’humilité et le respect. Aujour­d’hui, je sais à peu près qui je suis et cela a une inci­dence directe sur mon entre­prise et sur mon entourage.
 
GLM : Com­ment définis­sez-vous une Femme Accom­plie ? Pensez-vous l’être ?
Sivi MALUKISA N. : Je pense sincère­ment qu’une per­son­ne accom­plie et la femme est une per­son­ne, est celle qui se con­nait et qui est capa­ble de l’exprimer dans son quo­ti­di­en. C’est un état qui n’a rien à voir avec le matériel, mais beau­coup à voir avec le mental.
Si je le suis, OUI, bien sûr. Quoique, on ne sait jamais à 100%  qu’est-ce que le coté « cachée de sois même peut nous réserver »
 

 Notre spécialité c’est la transformation alimentaire. Nous produisons des pâtes d’arachides, des confitures et des sauces piments en se référant aux principes scientifiques de transformation et de conservation des aliments .  Sivi MALUKISA N.

 
GLM :Cer­tains dis­ent qu’entreprendre en RDC est dif­fi­cile. Quel est le leit­mo­tiv qui vous pousse à con­tin­uer mal­gré tout ?
 
Sivi MALUKISA N. : Je peux vous assur­er qu’ils ont rai­son. Par­fois je me demande  pourquoi je me fais endur­er ça ? Ce serait telle­ment facile de chercher un poste de Respon­s­able des Ressources Humaines dans une entre­prise de la place.  Entre­pren­dre, surtout dans l’agroalimentaire est un vrai cal­vaire : pas d’eau courante, pas d’électricité, routes imprat­i­ca­ble (accès aux intrants), tra­casserie, etc… La pas­sion, le sen­ti­ment de pour­suiv­re un but qui me dépasse, la respon­s­abil­ité sont les pier­res sur lesquelles je m’appuis pour ne pas aban­don­ner. Rajouter à cela une bonne dose de ténac­ité, de résilience et de créativité.
 
 
GLM : MANITECH dans 5 ans ?
Sivi MALUKISA N. : Une usine dans 3 loca­tions à tra­vers le pays, une ving­taine de pro­duits ali­men­taires dif­férents, des pro­duits exportés dans plusieurs pays. De l’emploi direct et indi­rect pour plus de 1000 familles.
 
 
GLM : Un mot à toutes les jeunes femmes ? 
 Sivi MALUKISA N. : Avant de décider ce que vous voulez faire (emploi ou entre­pre­neuri­at), soyez sure de savoir ce que vous voulez et qui vous êtes. A la fin de la journée, quel que soit le choix, soyez la meilleure ver­sion de VOUS et prenez beau­coup de plaisir à l’être.
 
 

 

 
 

DEO

No Comments Yet

Comments are closed