Initiatrice de  Lady’s Academy,un programme ayant pour objectif  d’accompagner et de financer les projets novateurs et générateurs d’emplois élaborés par jeunes femmes au sortir de la fac, Raïssa MUBU est une jeune femme congolaise désireuse d’aider les   congolaises à réaliser leurs rêves.Licenciée en Droit économique et Social de l’Université Catholique du Congo,son désir ardent est celui de voir une génération de jeunes femmes dont le projets ne mourront plus dans les tiroirs.

 
 

GLM : Pourquoi avoir pensez à Lady’s Academy ?

Raïs­sa MUBU : Par ce que  Ce n’est pas évi­dent dans mon pays, après avoir fini ses études de pou­voir réalis­er un pro­jet qui nous tient à cœur faute de finance­ments ; surtout étant une jeune femme. Et très peu croient en vous d’une part, et les struc­tures en général accor­dent très peu d’importance aux jeunes sans expéri­ences d’autre part.

 

 

 Ce à quoi on croit fermement et ce que l’on pense se concrétise tôt ou tard si nous ne vacillons pas. Raïssa MUBU 

 

 

GLM : A ce niveau, combien des étudiantes sont déjà inscrites ?

Raïs­sa MUBU : Nous venons à peine de lancer l’appel à la can­di­da­ture, c’est encore un peu timide. Mais je crois que les étu­di­antes se pré­par­ent vu que les critères  de sélec­tion  des pro­jets ne sont pas négligeables.

GLM : Quel est votre passion ?

Raïs­sa MUBU : Aider les jeunes femmes comme moi ayant des pro­jets nova­teurs et généra­teurs d’emplois à réalis­er leurs rêves et à matéri­alis­er   leurs projets.
 

 Nous avons tous des rêves et des projets à réaliser mais seules, celles qui osent et n’abandonnent pas peu importe les obstacles  parviennent à la  réussite. Raïssa MUBU

GLM : Quel est votre plus grande peur ?

Raïs­sa MUBU : Ne pas être à la hau­teur de répon­dre favor­able­ment à toutes ces jeunes étu­di­antes ayant des pro­jets nova­teurs et généra­teurs d’emplois.

GLM : Qu’est-ce qui vous motive chaque matin ?

Raïs­sa MUBU : C’est mon cre­do : ce à quoi on croit fer­me­ment et ce que l’on pense se con­cré­tise tôt ou tard si nous ne vac­il­lons pas.

 

GLM : Comment définissiez-vous une femme accomplie ?

 

Raïs­sa MUBU : c’est celle qui sait con­cili­er la beauté, le charme et l’intelligence pra­tique en vue de devenir un véri­ta­ble moteur de l’économie du pays.

GLM : Un mot à toutes les Ladies ?

Raïs­sa MUBU : Nous avons tous des rêves et des pro­jets à réalis­er mais seules, celles qui osent et n’abandonnent pas peu importe les obsta­cles  parvi­en­nent à la  réussite.
Lady’s Acad­e­my est donc une vit­rine de vos pro­jets pour un cast­ing d’investisseur. Ten­tez votre chance !
 
Copy­right avril 2018

DEO

No Comments Yet

Comments are closed