Entreprendre ou attendre finir les études ?C’est l’une des questions récurrentes que l’on se pose.Certains estiment que  c’est  trop oser.D’autres par contre,se lancent quand même et c’est l’exemple d’Alexia Felrine une jeune femme congolaise avec un parcours inspirant.

 
D’origine con­go­laise, elle est née en France, a gran­di aux Etats-Unis et vit présen­te­ment au Cana­da. Elle est entre­pre­neur, design­er, con­sul­tante en ges­tion de com­merce et maquilleuse.
Très jeune ‚Alex­ia lança K.L.A.M.M Beau­ty, pen­dant qu’elle était encore étu­di­ante. Elle con­sis­tait à com­mer­cialis­er des pro­duits de beauté et don­ner des con­seils de bien être et de santé.
Son pro­jet ne lui ait pas tombé du ciel car dès l’âge de 13 ans, elle savait déjà ce qu’elle devait faire de sa vie. Sou­vent réprimée à cause de sa couleur de peau ain­si que ses orig­ines, cela fut à vrai dire  un boost qui lui a pouss­er à se sur­pass­er , à se démar­quer et à mon­tr­er que peu importe nos orig­ines, c’est pos­si­ble de sor­tir  du lot.
 
 

 

  En tant que femme africaine, nous sommes toutes autant belles, fortes, intelligentes et capable de réaliser autant de choses que les autres femmes du monde . Alexia Felrine

 
 
 
Quoiqu’ ayant lancé sa mar­que pen­dant qu’elle était  encore étu­di­ante, cela fut quand même l’une des plus grandes dif­fi­cultés aux­quelles elle était  con­fron­tée. Entre se ren­dre au cours et avoir de bonnes notes, pass­er les com­man­des, faire le mar­ket­ing, com­bin­er le tout  n’était pas si aisé. C’est à ce moment qu’elle se ren­dit compte qu’il était temps de bien struc­tur­er les choses.
 
 

 
Entre une vie faite de défis et de chal­lenge, Alex­ia Fel­rine a décidé de ne  pas baiss­er les bras K.L.A.M.M Beau­ty se porte bien, elle con­tin­ue d’évoluer et de réalis­er ses autres pro­jets. Il faudrait dire que son expéri­ence estu­di­antine en avait valu la peine.
 
copy­right mars 2018

DEO

No Comments Yet

Comments are closed