“J’ai toujours été passionnée par l’autonomie des femmes. L’éducation est le catalyseur du changement et il y a peu de valeur accordée à l’éducation des filles en RDC. Donc en 2007, nous avons créé “Malaika”: notre objectif est de fournir des programmes de qualité qui ont un impact direct sur la communauté “.

Élevée en Bel­gique et en Suisse, Noel­la Cour­saris Musun­ka , de nation­al­ité con­go­laise et chypri­ote , a fait des études de compt­abil­ité et de com­merce. Elle débute sa car­rière de man­nequin inter­na­tion­al à Lon­dres où elle s’installera peu après. Sa cam­pagne de pub­lic­ité de lin­gerie pour « Agent provo­ca­teur » va la faire propulser sous les feux des pro­jecteurs sur la scène mondaine des plus grandes célébrités. Peu de temps après, elle appa­rait dans un des clips du célèbre artiste anglais Craig David, « All the way ». Mem­bre du Clin­ton Glob­al Ini­tia­tive  , Noel­la  par­ticipe à de nom­breux débats où elle appa­raît aux côtés de l’ancien prési­dent améri­cain Bill Clinton .

Quand elle retourne en RD Con­go, elle y décou­vre la pau­vreté mais aus­si les vio­lences que subis­sent les femmes dans l’Est, en proie à des groupes armés. Elle décide de créer en 2007 ,  la ” Georges Malai­ka Foun­da­tion “, en sou­venir de son père, Georges Cour­saris Mun­su­ka. “Malai­ka” sig­ni­fie ange en swahili.

Basée à Kale­bu­ka , à quelques kilo­mètres de Lubum­bashi (ex — province du Katan­ga ) , La fon­da­tion a pour but de pro­mou­voir le développe­ment des com­mu­nautés africaines par l’éducation des jeunes filles . Elle four­nit du matériel sco­laire, san­i­taire et logis­tique à des ONG et orphe­li­nats con­go­lais, et leur offre aus­si des repas. Noel­la représente l’image de la femme con­go­laise qui a réus­si et s’est investie dans l’humanitaire. Un mod­èle pour la jeunesse congolaise .

Pro­pos récueil­lis et écrit par : Moi­se­glodie M .

Légen­des et crédits pho­to :Alexi Lubomirski

Malai­ka Foundation .

DEO

No Comments Yet

Comments are closed