Entrepreneuriat : Grace Sumbi propose 3 astuces pour lancer son entreprise de service-traiteur

Dans une interview exclusive accordée à votre Magazine, Gracia Sumbi, femme professionnelle de l’art culinaire, a répondu à la question de savoir “par où commencer pour lancer son entreprise de restauration et de service-traiteur”. Dans  cet entretien, elle s’est étendue sur la définition de ce qu’est ce métier et quelles actions à poser concrètement pour se lancer dans le domaine.


Service-traiteur : qu’est-ce donc ?

Avec une compétence avérée dans le domaine, Gracia Sumbi s’y est affirmée davantage en créant et en développant son entreprise « Kikuku » existant depuis 2015.
Se fondant sur sa propre expérience professionnelle, accumulée depuis plus de 8 ans à ce jour, elle définit d’abord que le métier de service-traiteur consiste à « fournir des prestations culinaires, des repas, des boissons à un nombre important des personnes ».
Généralement, a-t-elle indiqué, le public recourt aux prestations de service-traiteur lors des cérémonies grandioses et des évènements impliquant la participation de plusieurs personnes.
Pour elle, l’intérêt porté sur ce métier est le professionnalisme qui s’en suit derrière. Entre autre, la qualité des mets préparés, le respect du délai de leur préparation, leur belle présentation et leur alignement adéquat sur les tables de cocktail lors des évènement. Ce, d’autant plus que pour elle, « le client mange d’abord avec ses yeux et non son ventre ».
Ainsi qu’un personnel qualifié mis à la disposition le jour j d’un événement. A côté de ce professionnalisme, Gracia Sumbi estime que ce métier a toute sa place dans les évènements parce qu’il évite aux organisateurs d’événements eux-mêmes de consacrer énormément de temps dans la cuisine et de ne pas profiter, bien que malheureusement, de leur propre événement.
« C’est préférable de recourir aux prestations d’un service-traiteur. Au final, ça permet aux organisateurs d’un événement de profiter de leur fête », a affirmé Gracia Sumbi.


Par où commencer pour se lancer ?
« Préparer pour 10 personnes est très différent de préparer pour 50, 100, 500, 1.000 personnes », est ce qu’a relevé la Fondatice de Kikuku.
Du coup, la première astuce qu’elle propose pour se lancer dans l’entrepreneuriat du service-traiteur est d’aimer profondément ce métier. Cette passion, a-t-elle précisé, « est ce qui vous poussera à effectuer des courses d’achat d’aliments à préparer, à concevoir des menus croustillants, à préparer convenablement pour ses clients ».
Ensuite, comme deuxième astuce, elle recommande de se munir de la logistique nécessaire à l’exercice du métier (marmites, assiettes, couverts, tables…).
Et enfin, de se doter d’un personnel qualifié soit du domaine de l’hôtellerie, soit des profanes à qui une initiation au domaine doit être dispensée.

Quid sur Kikuku ?
Créée par Gracia Sumbi depuis 2015, et évoluant dans l’entrepreneuriat formel depuis 2021, l’entreprise « Kikuku » propose ses prestations culinaires pour tout type d’événement. En particulier les mariages civils et religieux, les bains de consolation, les conférences.
Plus connue pour sa spécialité de préparation de ses samoussas, « Kikuku » cuisine aussi d’autres mets tels des mini-pizza, de la viande, des légumes, des accompagnements divers.

Propos recueillis par John Ngoyi
No Comments Yet

Comments are closed