Judith Bondo: Le but n’est pas celui de se comparer à l’homme mais celui d’exprimer sans aucune peur nos potentialités.

 

Entreprendre,un verbe qui se conjugue de différentes manières,car chaque jeune femme se lance dans le domaine qui lui passionne le plus pour être un modèle,pour préserver  son avenir mais aussi pour être une “Productive Woman”. Très jeune, Judith Bondo a appris les abc de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui ,elle entreprend dans la vente d’accessoires pour femme et homme mais bien plus ,elle se veut être un modèle.

 

 

 

 

GLM : Qui est Judith Bondo ?

 

Judith Bondo : Judith Bondo est finaliste en  deuxième cycle en droit économique et social à l’université protestante au Congo. Je suis une femme forte capable de relever plusieurs défis, je suis aussi sensible par nature .J’ai pu transcender les difficultés de la vie et affronter la réalité en dépit de tout. Je suis travailleuse et très objective.

 

 

 

 

 

 Une femme épanouie ou accomplie est celle qui ose,celle qui comprend que ce n’est plus le moment d’avoir peur mais celui  de changer sa vie là où elle se trouve et avec ce qu’elle a; c’est celle qui n’assiste pas à sa vie mais qui la vit pleinement en ne laissant personne avoir l’autorité sur son avenir.  Judith Bondo

 

 

GLM : Parlez nous de Judith’s Home. Que faites-vous exactement ?

Judith Bondo : Judith’s Home est une boutique en ligne dans la quelle je propose différents produits de marque en République Démocratique du Congo.

 

 

 

 Mon but en tant qu’entrepreneure et productive woman est de résoudre les problèmes qui se posent dans mon environnement et d’amener les autres à prendre conscience de leurs potentialités en les motivant à travailler dans le domaine de leurs passions afin d’émerger dans leurs différents secteurs d’activités et rendre ainsi leurs rêves une réalité.  Judith Bondo

 

 

 

GLM : Est-ce que le fait d’avoir un modèle de réussite vous a permit de vous lancer facilement dans l’entrepreneuriat ?

 

Judith Bondo : Oui car en observant ce modèle de réussite, j’ai développé une certaine attitude, celle de toujours vouloir faire mieux et être excellente. Cette attitude me poussera plus tard à devenir indépendante et plus développé dans mes pensées et actes.

 

 

GLM : Votre slogan personnel est Produtive woman. Que comptez-vous faire pour aider les jeunes filles à devenir de plus en plus productive dans leurs  différents domaines de travail ?

 

Judith Bondo : Mon but en tant qu’entrepreneure et productive woman est de résoudre les problèmes qui se posent dans mon environnement et d’amener les autres à prendre conscience de leurs potentialités en les motivant à travailler dans le domaine de leurs passions afin d’émerger dans leurs différents secteurs d’activités et rendre ainsi leurs rêves une  réalité. La question d’orientation par rapport à nos capacités et passions est un épineux problème dans notre société, je compte également instaurer un sens du travail bien fait pour que chaque femme devienne une grande inspiration dans un environnement en développant en nous un bon leadership.

 

 

 

 

 

 

Accéder à la boutique en cliquant sur ce lien  :https://goo.gl/2AvDKc

 

GLM : Comment définissez-vous une Femme Accomplie ? Pensez-vous l’être ?

 

Judith Bondo : Une femme épanouie ou accomplie est celle qui ose, comprend que ce n’est plus le moment d’avoir peur mais c’est le moment de changer sa vie de là où elle est et avec ce qu’elle a; c’est celle qui n’assiste pas à sa vie mais qui la vit pleinement en ne laissant personne avoir l’autorité sur son avenir. Je pense être dans le processus de mon épanouissement  parce que j’ai été enseigné par l’école de la vie, en arrivant à apprendre de mes erreurs et à me relever après chaque chute.Il m’a fallu sortir de ma zone de confort pour arriver à ce stade de ma vie qui m’a permis de ne pas seulement célébrer les autres mais à me célébrer moi même aussi, à  m’apprécier pour ce que je suis, je sais que j’ai une destiné que je dois absolument atteindre.

 

 Productive Woman sur youtube  : http://bit.ly/2sec44w

 

GLM : Quel est le livre qui a changé votre vie ?

 

Judith Bondo : ”Quand la faveur triomphe du passé” du pasteur Esperance MBAKADI.

 

 

 

GLM : Que faites-vous à votre réveil pour mieux affronter la journée ?

 

Judith Bondo : Quand j’ouvre mes yeux dès le matin, je commence ma journée avec une prière de remerciement envers mon créateur car au commencement c’est Dieu, c’est de lui que découle mon existence, je prends le temps de lui rendre grâce pour la vie car tant qu’il y a la vie, il y a l’espoir, l’espoir de changer le monde !

 

 

 

 

 

 

 

 Je veux qu’une femme prenne conscience de ce qu’elle est, le but n’est pas de se comparer à l’homme mais d’exprimer sans aucune peur nos potentialités !

Judith Bondo

 

 

 

GLM : Judith’s Home dans 5 ans ?

 

Judith Bondo : Je ne manque pas d’ambition et j’aime beaucoup travailler, déjà pour moi le travail est quelque chose de noble et chaque personne doit trouver en elle la motivation nécessaire pour s’épanouir dans ce qu’elle fait. Dans 5 ans Judith’s Home ne sera plus qu’une boutique en ligne mais aussi une référence incontestable de meilleurs marques de produits que l’on puissent avoir dans mon pays en créant plus d’emplois.

 

 

GLM : Quelle est votre plus grande réussite ?

 

Judith Bondo : Il existe une citation de Steinbeck que j’aime : ‘Maintenant que vous n’avez plus besoin d’être parfait, vous pouvez être bien. Ma plus grande réussite c’est de parvenir à être heureuse avec ce que je suis capable de produire. J’ai simplement compris que mon bonheur dépend de ma vie intérieure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il m’a fallu sortir de ma zone de confort pour arriver à ce stade de ma vie qui m’a permis de ne pas seulement célébrer les autres mais à me célébrer moi même aussi, à  m’apprécier pour ce que je suis, je sais que j’ai une destiné que je dois absolument atteindre.  Judith Bondo

 

 

GLM : Quelle est votre plus grand échec ? Comment avez-vous fait pour vous relever ?

 

Judith Bondo : Mon plus grand échec était celui d’être refusé pour un job qui me tenait à cœur parce que je ne parlais pas anglais. Je ne me suis pas laissée abattre, je me suis relevée en mettant en évidence mes potentialités ; et aujourd’hui j’apprends cette langue.

 

GLM : Un  dernier mot à toutes les ladies ?

 

Judith Bondo : Je veux qu’une femme prenne conscience de ce qu’elle est, le but n’est pas de se comparer à l’homme mais d’exprimer sans aucune peur nos potentialités ! Nous avons plus de force et courage que nous ne le pensons alors reprenons le contrôle de nos vies et ensemble impactons les générations !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.