Benita Tula : Tout être qui lutte contre la misère et la paresse est une source d’inspiration pour moi

 

Élue Miss UCC 2108,Benita Tula  est étudiante en communication sociale. Ses débuts à la fac ne lui ont pas empêchés  de franchir les limites en postulant au concours de Miss. Derrière son sourire se cache une jeune femme intelligente, dynamique et déterminée à travailler pour le développement de sa communauté et elle n’est qu’à ses débuts,le meilleur reste à venir.

 

 

Go Ladies Magazine : Qui est Benita Tula?

Benita Tula :  Je suis une jeune femme de 18 ans .J’ai fait  mes études humanitaires au lycée Motema Mpiko. Actuellement, je suis étudiante en première année en communication sociale à l’Université Catholique Congo, en plus d’être Miss UCC 2018 de l’édition victoria.

GLM : Vous avait  été élue  Miss UCC 2018.Qu’’est-ce qui vous a poussé à postuler ?

 

Benita  Tula : Eh bien,ce ne sont pas les raisons qui manquent, toutes aussi  logiques que folles. Mon désir de postuler au concours Miss UCC était  animé par le goût de l’aventure (folle idée) mais aussi par l’esprit compétitif ; une attitude à laquelle j’appelle les femmes à adopter en  plus d’être alimenté par la volonté de devenir une référence dans le monde estudiantin et dans la communauté .

 

 

 

 

 Pendant mon mandat, je sensibiliserai les femmes  à travers des conférences et autres activités féminines, à poursuivre et surtout réaliser leurs
rêves car :”Si vous ne construisez pas vos propres rêves, quelqu’un
d’autre vous embauchera pour construire le sien” énoncé par Tracy
Ntumba.  Benita

 

 

 

GLM : Comment définissez-vous une Femme Accomplie ?



Benita Tula  : Lorsque nous voyons le qualificatif de ces termes nous pensons à la finalité des choses. Hors, les faibles commencements ne doivent pas  être négligés. Une femme Accomplie est donc pour moi, une femme qui a pris conscience de sa personne en tant qu’être à part entière. C’est   celle qui a compris sa vocation et son rôle. C’est surtout celle qui conçoit des voies et moyens en étant dynamique et active pour participer à la promotion de sa société.

 

GLM : Une Miss est nécessairement élue pour sa beauté physique et intellectuelle. Au-delà de la couronne, que comptez-vous faire durant votre mandat ?

 

 

Benita Tula: Au-delà de ma couronne, je compte inviter la Femme et surtout  l’étudiante, cadre de demain, à se battre pour ce qu’elle désire obtenir en respectant les principes moraux, civiques et spirituels de son milieu. Lorsque nous obtenons ce que nous désirions, non seulement nous sommes satisfait, mais nous nous retrouvons confronter face à un double sentiment : celui de garder ce que nous avons acquis et celui de repousser de nouvelles limites pour obtenir plus. Nos rêves n’ont aucune limite, ils sont caractérisés par une continuité que même la mort ne peut interrompre.

 

 

GLM : Comment vous vous voyez dans 5 ans ?

 

 

Benita Tula  : Dans 5 ans, Je me vois devenir un modèle de vie et une source de motivation pour la jeune femme et pourquoi pas mariée(rire).
Je me vois travailler en collaboration avec de grandes personnalités surtout féminines ainsi que des institutions visant la sensibilisation et la conscientisation de la femme congolaise qui œuvrera dans la construction d’un Congo meilleur.
Vous vous demanderez  sûrement pourquoi je tiens à travailler en collaboration avec les autres et non créer une souche unique. C’est tout simplement parce que j’ai observé qu’il y a suffisamment d’institutions d’éducation, entrepreneuriat et j’en passe, qui poursuivent le même objectif, celui de promouvoir la société
congolaise en utilisant la Femme comme actrice principal. Alors, faire appel à la solidarité féminine serait le coup de grâce qui résoudra ce problème. Après tout,n’est-il pas vrai que l’union fait la force?

 

 

 

 

 

Une femme Accomplie est donc pour moi, une femme qui a pris conscience de sa personne en tant qu’être à part entière. C’est   celle qui a compris sa vocation et son rôle. C’est surtout celle qui conçoit des voies et moyens en étant dynamique et active pour participer à la promotion de sa société . Benita

 

 

 

GLM : Quels sont vos principes de vie ?

 

Benita :  Le principe de vie premier selon la lecture de la nature que j’aieu à faire est l’intelligence ; une intelligence qui résous des problèmes. Un Homme intelligent  (j’insiste sur le H majuscule) est celui qui s’adapte à la situation, cette adaptation lui permettra de créer de l’équilibre entre la justice, l’intégrité, l’estime de soi, la bonté, l’humilité et bien d’autres principes encore. Et c’est de part cet équilibre qu’Il rendra le résultat de son travail excellent par son talent et ses atouts.

 

 

GLM : Quelles sont les personnes qui vous inspirent le plus ? Pourquoi ?

 

Benita :  Je ne suis pas inspirée que par des personnes car sur cette terre,ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent. Si nous nous basons sur les humains, vous attendrez que  je ne cite que des
personnes célèbres, hors les receveurs, les vendeuses de marché, les fourmis et tout être qui luttent contre la misère et la paresse sont une source d’inspiration pour moi.

 

 

GLM : Quelle analyse faites-vous de la jeunesse congolaise ? Comment comptez-vous contribuer à son développement ?

 

Benita : La jeunesse congolaise ne prend pas conscience de son devoir envers son pays. Elle se focalise sur l’influence occidentale qu’elle confond à la modernisation et ignore les problèmes de la société en laissant la responsabilité aux aînés qui vont bientôt nous quitter. Elle ne cherche pas à étudier le passé, à comprendre le présent pour mieux préparer l’avenir. Toute cette tragédie parce qu’elle manque de repères et de modèles de vie..
Je compte y remédier en sensibilisant et conscientisant la jeunesse car tout ce que nous tentons de réaliser commence par la tête. Si aujourd’hui nous manquons de modèle, l’histoire Congolaise nous offre une grande quantité de références et exemples à suivre, nous évoquerons même nos ancêtres les plus lointains s’il le faut(rire).

 

 

 

  

« les receveurs, les vendeuses de marché, les fourmis et tout être qui luttent contre la misère et la paresse sont  une source d’inspiration pour moi. » Benita

 

 

 

GLM : Quel est votre rêve le plus fou ? L’avez-vous déjà  réalisé ?Si non, comment comptez-vous le réaliser ?


Benita :  Mon rêve le plus fou ne sera révélé qu’une fois réalisé car c’est à ce moment même qu’il trouvera son sens. Il présente plusieurs aspects dont certains ont déjà été réalisé et d’autres non. Mais pour le reste je compte les réaliser en gagnant les combats quotidiens, en prenant mes études au sérieux et en m’attachant à mon seul et unique Seigneur. Eh oui! Miss UCC est bel et bien une croyante.

 

SLB.

Copyright mars 2018

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.